L'EAU DE BOISSON

Nous sommes des êtres essentiellement hydriques et hautement récepteurs de toutes les énergies qui nous atteignent. Comme on l’a vu précédemment, une cellule est constituée à 99 % d’eau en nombre de molécules.

 

Si cette molécule est en si grand nombre, c’est qu’elle est importante et joue un rôle crucial.

 

LA VIE SE NOURRIT  D’INFORMATIONS

 

Ces informations ne peuvent se trouver que dans l’eau, et non sur l’ADN ou la protéine qui ne représente que 1 objet parmi les 100 que l’on peut trouver dans une cellule. (source Pr Marc HENRY)

 

LE CORPS FABRIQUE 6 MILLIARDS DE REACTIONS METABOLIQUES PAR SECONDE.

 

On comprend pourquoi, il y a autant d’eau dans le corps. C’est forcément sur l’objet le plus abondant qu’on mettra ces informations, de la même façon qu’on augmente la taille du disque dur, de la mémoire vive sur un ordinateur, pour faire fonctionner un logiciel.

 

Il est impossible pour n’importe quel médecin ou scientifique de réorganiser le fonctionnement de ces systèmes si on n’a pas l’eau pour le faire, comme support. C’est cette eau qui va faire circuler les informations.

 

IL EST TRES IMPORTANT D’AVOIR UNE EAU EXTRA ET INTER CELLULAIRE

QUI FONCTIONNE LE MIEUX POSSIBLE

 

L’eau est une sorte de réunificateur qui permet à notre corps de fonctionner dans toutes ses dimensions.

 

Mais, Le corps humain ne peut pas stocker l’eau car, l’organisme l’élimine en permanence via les excrétions (principalement l’urine), la respiration (au moment de l’expiration), et surtout la transpiration.

 

Pour maintenir l’organisme en bonne santé, les pertes en eau doivent toujours être compensées par des apports. La soif est d’ailleurs un mécanisme d’alerte d’un état de déshydratation et c’est pourquoi il n’est pas bon d’attendre d’avoir soif pour boire.

 

Sans apport d’eau, l’homme ne peut vivre plus de deux ou trois jours.

 

Encore faut-il s’inquiéter de la qualité de l’eau de boisson ?

 

 

Il circule au sujet de l'eau des informations très contradictoires, le plus souvent fausses, entre  l'eau du robinet, les eaux minérales et les eaux de source.

 

Le Programme national de nutrition santé (PNNS) et la plupart des médecins  préconise de boire environ 2 litres d’eau par jour, sans faire référence à la notion de qualité de l’eau de boisson et à sa nature.

 

Le rapport entre hydratation et santé est faussé au détriment des consommateurs et donc des sportifs, pour qui l’eau est un apport essentiel en vue d’atteindre ses objectifs et préserver sa santé.

 

La grande majorité des sportifs ont des préférences et des habitudes personnelles orientées par le markéting pratiqué par les marques d’eau minérale, les Pouvoirs Publics et les médecins du sport.

 

L’eau est appréhendée en termes de potabilité pour l’eau du robinet et de minéraux pour les eaux en bouteille. Tous les indicateurs fondamentaux, comme le taux de résidus à sec, le potentiel hydrogène (pH), la résistivité électrique et le taux vibratoire sont occultés.

 

Combien de personnes savent que les minéraux des eaux en bouteille s'oxydent, se "cristallisent", acidifient notre organisme, qui ne les assimile pas, car inactifs. Ils ne font que l'encrasser, contribuant à l'apparition du cancer, comme l'a démontré le Prix Nobel WARBURG (1931).

 

Les eaux en bouteilles ne sont pas biocompatibles avec notre biologie. Ce sont des eaux mortes, alors qu’à la source, elles ont des propriétés bénéfiques voire médicinales. Une fois mises en bouteille, l’eau meurt. Elle n’a plus la même nature.

 

Comme indiqué ci-avant, les minéraux contenus floculent et deviennent totalement inassimilables.

 

 

 

Indicateur de minéralisation (Résidus à sec) :

 

Cet indicateur exprime le taux de minéraux recueillis après évaporation dans 1 litre d'eau soumis à 180 °C. Cet indicateur est tellement important, qu’il figure parmi les 42 paramètres d’appréciation de la Commission européenne (directive 91-692) de la qualité de l’eau distribuée par rapport aux concentrations maximales autorisées (CMA) : Résidus à sec 1500 mg/l.

 

> 1 500 mg /l, l'eau est considérée riche en minéraux (calcium, magnésium et/ou sodium)

< 500 mg /l, l’eau est faiblement minéralisée

< 50 mg /l, l’eau est très faiblement minéralisée

 

 

 

 

Indicateur d’acidité. (pH) potentiel hydrogène :

 

Une eau de qualité de consommation courante devrait avoir un ph légèrement acide (riche en protons). Notre organisme doit  à minima se situer dans une zone de pH équilibré pour bien fonctionner.

 

 

Acide  pH < 7 Basique pH >7 Neutre pH = 7

 

 

Indicateur  d’oxydoréduction (rH2) :

 

Ce paramètre mesure la teneur en électrons.

L’échelle de mesure va de 0 à 42 avec une neutralité à 28. La solution est réductrice si le rH2 est inférieur à 28 et oxydée si le rH2 est supérieur à 28.

Une eau de qualité devrait être réductrice (riche en électrons).

 

Indicateur de résistivité. (rô) :

 

La résistivité électrique mesure les propriétés conductrices ou isolantes des solutions aqueuses.

Une eau de qualité pour une consommation courante devrait avoir une résistivité supérieure à 6000 Ω, c'est-à-dire être très faiblement minéralisée.

La résistivité de l'eau du robinet n'est que de 2 000 ohms, celle de la quasi-totalité des eaux en bouteille est comprise entre 500 et 5 000 ohms à cause d'une forte teneur en minéraux inassimilables par l'organisme

Si les indicateurs de résistivité et d’oxydoréduction sont difficilement accessibles, car obtenus en laboratoire, ceux de minéralisation et d’acidité sont obligatoirement indiqués sur le contenant.

COMPARATIF DE CERTAINES EAUX MINÉRALES

Marques

 Résidus à sec à 180°

 pH

5,85

7

7,2

7,3

7,2

7,2

Mont Roucous

Volvic

Evian

Vittel

Contrex

Hépar

25

130

309

844

2078

2513

Quant à L'eau du robinet :

 

Les techniques d'adduction d'eau qui permettent d'amener l'eau depuis sa source, à travers un réseau de conduites rectilignes avec des angles cassants, vers les lieux de consommation ont modifié l’organisation interne de l’eau, qui a perdu les informations originales qu'elle avait à la source. Cette eau est devenue une "eau morte".

 

Elle contient aussi de plus en plus  de contaminants, très nocifs pour la santé : des nitrates,  des pesticides,  des herbicides, des métaux lourds.

 

Le nombre de bactéries qui se développent dans les canalisations peut atteindre 1 million par cm2 de tuyau.

 

Les produits de traitement de l'eau ont pour but de tuer les microbes et bactéries. Ils ont le même effet destructeur sur la flore intestinale.

Valeurs-guides pour apprécier la qualité d’une eau de boisson d’après les normes de la «Bioélectronique Vincent»

Paramètres

Eau médiocre

Eau parfaite

Eau mauvaise

Eau convenable

Eau nocive

pH

rH²

rô en W/cm

Résidus à sec en mg/l

7,3 à 7,5

30,1 à 32

2000 à 3490

206 à 360 mg/l

5,5 à 6,5

25 à 28

sup. à 6000

inf. à 120 mg/l

7,6 à 7,8

32,1 à 34

1000 à 1990

361 à 720 mg/l

7 à 7,2

28,1 à 30

3500 à 5990

120 à 205 mg/l

sup. à 7,8

sup. à 34

inf. à 1000

sup. à 720 mg/l

Cependant, l’approche de l’eau ne doit pas être réductrice à des chiffres. L’eau ne doit pas être uniquement potable, sa nature doit être vivante.

 

N’oublions pas l’importance qu’a l’eau dans notre organisme et son rôle vital. L’apport en eau doit être qualitatif.

L'eau de boisson doit être énergisée et ré-informée pour permettre à l’eau intra et extra cellulaire de porter toutes les informations concernant les 6 milliards de réactions métaboliques produites chaque seconde par le corps.

Pour apporter santé et bien être, l’eau doit posséder la qualité vitale d’être énergétique.

On parle alors de "l'eau dynamisée".

Le fait de boire de l’eau, donc de s’hydrater, n’est pas un geste anodin. Un choix éclairé doit être fait entre les différentes eaux qui sont proposées sur le marché. Il est indispensable de choisir la moins minéralisée et de la dynamiser.

 

Pour revenir à l’exemple de la F1, chacun sait que le carburant utilisé est du sur-mesure. La F1 ne démarrerait même pas avec du carburant « prêt-à-porter » délivré par une station service.

 

Pour le corps, encore plus pour celui d’un athlète, il en va de même. L’eau dont il a besoin doit être sur-mesure.

L'EAU DYNAMISÉE

Pour appréhender le concept de la dynamisation de l’eau, il est important de comprendre, que l’eau possède d’étonnantes facultés de rétablir les terrains de santé et d’enregistrer toutes sortes d’informations très subtiles...

en savoir plus

PERFORMANCE SANTÉ

LES MINÉRAUX ET OLIGO...

Notre organisme est constitué de milliards de cellules. Chacune produit en permanence des réactions chimiques assurant ainsi le bon fonctionnement de notre organisme. Toutes ces réactions dépendent des enzymes, lesquelles déclenchent...

en savoir plus

PERFORMANCE SANTÉ

sportifs, amateurs ou professionnels, entraineurs, ce site vous est dédié

Association Khénato / Mentions légales / Contact

Sport Santé Performance 2015 © - Tous droits réservés